Accueil Organisation du Conseil Dossiers Communiqués Liens Contact
 
  À la une
 


Tentatives d’Ankara de parasiter les commémorations des cent ans du génocide des Arméniens.

Le CCAF constate avec regret que ses craintes exprimées à plusieurs reprises à propos des tentatives d’Ankara de parasiter les commémorations des cent ans du génocide arménien sont en train de prendre forme.

Le président Erdogan n’a non seulement pas répondu à l’invitation de son homologue arménien de se rendre le 24 avril à Erevan, jour traditionnel de la commémoration de l’événement, mais il allume de surcroit un contre-feu diplomatique en indiquant officiellement aujourd'hui qu'il change d’un jour la cérémonie du souvenir du débarquement de Gallipoli.

Celle-ci, toujours célébrée le 25 avril, date de l’événement, a été avancée cette année au 24 avril, jour de la commémoration du génocide arménien.

Cette manœuvre vise clairement à neutraliser la présence prévue des chefs d’État étrangers ce jour-là à Erevan en les obligeant à choisir ou à ne pas choisir…

LÂ’enjeu pour Ankara, Ă©tant que le 24 avril Ă  Erevan ait le moins de retentissement international possible.

Cette tactique s’inscrit dans la suite du négationnisme turc, qui n’est autre que la continuation du génocide par d’autres moyens.

Le CCAF attend des démocraties qu’elles déjouent ce piège grossier tendu par des autorités turques de plus en plus cyniques et qu’elles s’emploient à hisser vers le haut les normes morales de la diplomatie internationale dans cette région toujours marquée par la barbarie.

Bureau national du CCAF

 
 
  Tribune Libre
 
Accès tribune libre


 
  Informations
 
La question arménienne dans la Presse et l'édition internationale de 1878 à nos jours -

 


CCAF
Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France
118 rue de Courcelles
75017 Paris
contact@ccaf.info

 CCAF©2001-2016