Accueil Organisation du Conseil Dossiers Communiqués Liens Contact
 
  À la une
 


Propagande négationniste de l’État turc en France -

Une brochure intitulée « les événements de 1915 et la controverse turco-arménienne sur l’histoire », réalisée par l’officine négationniste AVIM (Centre pour les études eurasiennes, basé à Ankara), fait l’objet depuis quelques mois d’un envoi en nombre aux collectivités locales, territoriales, à différentes institutions ainsi qu’aux universités françaises.

Ce fascicule qui prétend œuvrer au « rapprochement entre Turcs et Arméniens » autour d’une « mémoire juste », développe en réalité une série d’arguments spécieux visant à nier le caractère génocidaire des événements de 1915, à innocenter les dirigeants du gouvernement « Jeune Turc » de l’époque et à mettre sur un même pied les « souffrances turques et arméniennes » durant la Première Guerre mondiale.

Cette propagande, aussi massive dans sa forme que sournoise dans son fond montre que les autorités turques, qui subventionnent l’AVIM, n’entendent pas se contenter de répandre le négationnisme du génocide arménien à l’intérieur de leurs frontières. Elles en font aussi un produit d’exportation qui vient désormais prospérer en France, terre d’accueil des survivants.

Ces procédés ignobles, qui utilisent toutes les ficelles de la manipulation pour blanchir l’État turc, s’inscrivent dans la logique de l’entreprise d’extermination. Ils visent à parachever le crime, en en contestant jusqu’à la réalité.

A quelques mois des commémorations du centenaire de 1915, cette provocation constitue une nouvelle atteinte à la mémoire des morts et une ultime agression à l’endroit des survivants. Elle vient cruellement rappeler les carences de la loi face à un négationnisme d’État dont la zone de nuisance transgresse les frontières, et dont la violence symbolique est à la mesure des moyens mis au service de sa propagation.

Le CCAF appelle les autorités à prendre toutes les dispositions pour combattre cette opération de communication des assassins de la mémoire sur le territoire et à mettre en oeuvre un projet de loi qui permettrait de lutter avec les armes du droit contre cette nouvelle forme de criminalité.


Bureau national du CCAF
 
 
  Tribune Libre
 
Accès tribune libre


 
  Informations
 
La question arménienne dans la Presse et l'édition internationale de 1878 à nos jours -

 


CCAF
Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France
118 rue de Courcelles
75017 Paris
contact@ccaf.info

 CCAF©2001-2016