Accueil Organisation du Conseil Dossiers Communiqués Liens Contact
 
  À la une
 


Le CCAF remercie la Suisse et appelle à une procédure plus équilibrée.

Le Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF) exprime sa satisfaction quant à la décision de la Suisse de saisir la grande chambre contre l’arrêt Perinçek de la Cour européenne des droits de l'homme.

Cette décision participe de la réaction générale de rejet provoqué par ce jugement incompréhensible qui, au nom de la liberté d’expression, avait fait le lit du négationnisme.

Avec cette initiative courageuse, l’office fédéral a redonné espoir à tous les démocrates épris de justice qui ne peuvent accepter le laxisme à l’égard de cette propagande haineuse, mensongère et criminelle de l’Etat turc, qui n’est autre, selon l’expression de l’association de défense des droits de l’homme en Turquie, que la continuation du génocide.

Le CCAF remercie toutes les organisations humanistes et antiracistes, et en particulier les Turques, qui ont répondu a ses appels. Il exprime sa gratitude aux experts et chercheurs de « l’institut d’étude international sur le génocide et les droits de l’homme », ainsi qu’à l’ensemble des forces arméniennes et internationales qui ont signé sa pétition ou qui se sont mobilisées de différentes façons pour atteindre ce résultat.

Le CCAF appelle la Grande Chambre de la CEDH à engager une nouvelle procédure plus juste et équilibrée, qui fera place aux victimes et tiendra compte de leurs intérêts et de leurs droits.


 
 
  Tribune Libre
 
Accès tribune libre


 
  Informations
 
La question arménienne dans la Presse et l'édition internationale de 1878 à nos jours -

 


CCAF
Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France
118 rue de Courcelles
75017 Paris
contact@ccaf.info

 CCAF©2001-2016