Accueil Organisation du Conseil Dossiers Communiqués Liens Contact
 
  À la une
 


L'engagement de François Hollande.

Lors de l’audience qu’il a accordée aux représentants du Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France (CCAF) lundi 12 mars, François Hollande a fait part, une nouvelle fois, de sa volonté d’apporter une sanction pénale au négationnisme du génocide des Arméniens.

Le candidat du parti socialiste à l'élection présidentielle s'est engagé à présenter, en début de mandat, un projet de loi gouvernemental susceptible de répondre à cette nécessité.

Il a également rappelé que s’il devenait chef de l'État la reconnaissance du génocide arménien ferait partie pour la France des critères d'adhésion de la Turquie en Europe. Il a, de plus, formulé un accord de principe à la participation de l’État à la création d'un musée-mémorial du génocide arménien à Paris dont la création est prévue en 2015, dans le cadre des initiatives liées au centième anniversaire de ce crime contre l'humanité.

Enfin François Hollande a indiqué l'attention particulière qu'il porterait à une non-reprise des hostilités dans le conflit du Haut-Karabagh.

Le CCAF salue l'engagement de François Hollande en faveur de la cause arménienne ainsi que sa volonté affirmée de faire aboutir dès le début de sa mandature un projet de loi pénalisant le négationnisme du génocide arménien.

 
 
  Tribune Libre
 
Accès tribune libre


 
  Informations
 
La question arménienne dans la Presse et l'édition internationale de 1878 à nos jours -

 


CCAF
Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France
118 rue de Courcelles
75017 Paris
contact@ccaf.info

 CCAF©2001-2016