Accueil Organisation du Conseil Dossiers Communiqués Liens Contact
 
  À la une
 


Le Sénat passe à gauche, le CCAF se mobilise pour la lutte contre le négationnisme

Le Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF) félicite Jean-Pierre Bel pour son élection, le 1er octobre 2011 à la présidence du Sénat et prend acte de la victoire de la gauche après les élections sénatoriales du 25 septembre 2011. Nous saluons d'autant plus son élection à la tête du Sénat que lors de l'examen de la proposition de loi sur la pénalisation de la négation du génocide des Arméniens au printemps 2011, Jean-Pierre Bel, alors président du groupe sénatorial du PS, avait à la fois porté cette proposition dans le cadre d'une niche parlementaire socialiste mais aussi voté contre l'irrecevabilité de ce texte en séance plénière, le 4 mai 2011. Il figurait ainsi parmi les voix minoritaires du Sénat qui s'opposaient à la propagation de la falsification de l'histoire dans notre République.

Une nouvelle page s'ouvre donc dans les relations entre le Sénat et le CCAF. Contrairement à ce que certains ont voulu faire croire, le combat pour la défense de notre dignité est loin d'être enterré au Palais du Luxembourg. Le CCAF compte désormais sur un président a priori acquis à notre combat et soutenu par des sénateurs de gauche comme de droite sensibles à notre cause pour ré-examiner dans les meilleurs délais le texte sur la sanction de la négation du génocide des Arméniens. Nous appelons la présidence du Sénat et l'ensemble des groupes sénatoriaux à agir au plus vite afin de réparer l'injustice du vote du 4 mai 2011. Ce jour-là, à gauche mais surtout à droite (UMP, UC), des sénateurs ont voulu anesthésier les Français d'origine arménienne et leurs organisations représentatives dans leur détermination, nous faisant croire par l'avertissement juridique ou l'indélicatesse envers un "Etat ami, la Turquie", que cette proposition était "inopportune et indécente" car elle s'exposait à des conséquences terribles pour la place du génocide des Arméniens dans l'espace public. Il n'y a rien de plus insupportable que l'addition du cynisme aux menaces, alors que nos motivations relèvent de l'humanisme et des valeurs républicaines comme la dignité humaine et le respect de l'ordre public. Notre volonté est intacte, hier comme aujourd'hui ou demain, car la défense de la justice et des droits de l'homme doivent toujours l'emporter sur l'arbitraire et le mensonge.

Désormais le Parti Socialiste, qui avait consacré au printemps 2011 une niche parlementaire à l'examen de cette proposition de loi, a le terrain libre pour réitérer cette démarche, avec cependant plus de cohérence et d'union qu'auparavant. Le CCAF reste donc vigilant et attend des gestes rapides et concrets de la part de la nouvelle majorité sénatoriale pour que celle-ci soit en phase avec les déclarations de ces principaux leaders, comme Martine Aubry, François Hollande, lui-même très proche de Jean-Pierre Bel sur le combat en faveur de la lutte contre les mensonges de l'histoire.

Le CCAF sait également qu'il compte des amis sénateurs bien placés dans tous les groupes pour faire entendre la voix de la justice et de l'humanisme. Nous les invitons à renouveler leur attachement à la défense de la dignité humaine en obtenant de leurs collègues un vote le plus large en faveur du respect des victimes de la pire catastrophe de la Première guerre mondiale et de leur postérité, car le négationnisme est un délit et il faut une loi pour le combattre. A cet effet, le Conseil national du CCAF annonce qu'il a déjà entamé les premières démarches pour relancer cette proposition de loi au Sénat et appelle les Français d'origine arménienne à rester mobilisés et vigilants dans la perspective d'échéances électorales majeures.

Le Conseil national du CCAF
Paris, le 3 octobre 2011

Contact Presse : Maxime Sivaslian 06 77 85 07 52
 
 
  Tribune Libre
 
Accès tribune libre


 
  Informations
 
La question arménienne dans la Presse et l'édition internationale de 1878 à nos jours -

 


CCAF
Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France
118 rue de Courcelles
75017 Paris
contact@ccaf.info

 CCAF©2001-2016