Accueil Organisation du Conseil Dossiers Communiqués Liens Contact
 
  À la une
 


1991-2011, la République du Haut-Karabakh fête ses 20 ans d'indépendance

A l'occasion du 20me anniversaire de la naissance de la République du Haut-Karabakh, le 2 septembre 1991, le Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF) renouvelle ses félicitations au peuple arménien pour cette date qui ouvre une nouvelle page dans l'histoire du Haut-Karabakh.

En pleine guerre lancée par l'Azerbaïdjan, sur fond de chaos socio-économique lié à la chute de l'Union Soviétique en 1991, les Arméniens du Haut-Karabakh ont pris leur destin en main, seule solution pour assurer leur sécurité physique et consolider un avenir de joie et de prospérité pour les nouvelles générations. La réponse de Bakou fut implacable : agresser les Arméniens du Haut-Karabakh dans un conflit très meurtrier.

Grâce au courage de ses soldats et au soutien de l'ensemble des Arméniens du monde entier, la République du Haut-Karabakh a remporté cette guerre et s'est ouverte la voie de la paix et de l'autodétermination. Tout retour en arrière est inenvisageable. L'Azerbaïdjan a voulu cette guerre, elle l'a perdue. A elle d'en assumer les conséquences : la République du Haut-Karabakh est un acteur incontournable et une réalité juridique et politique dotée de tous les attributs d'un État souverain.

Face à cet exemple de bravoure, de liberté et de dignité, l'Azerbaïdjan multiplie les attaques anti-arméniennes, viole systématiquement le cessez-le-feu, menace de recourir à la force pour régler ce problème et institutionnalise le discours de la haine contre les Arméniens au plus haut rang de l’État. La dynastie Aliev au pouvoir depuis 1993 à Bakou n'est en rien différente des anciens régimes autoritaires en Tunisie, en Égypte et en Libye. Ben Ali, Moubarak, Kadhafi et Aliev sont des dictateurs. La politique et les messages du président de l'Azerbaïdjan réunissent tous les ingrédients de l'infamie, de la barbarie anti-arménienne et de l'intolérance. Il est pour le moins étonnant qu'un État raciste comme l'est l'Azerbaïdjan puisse être membre d'organisations européennes comme le Conseil de l'Europe, sans que personne ne s'en offusque. Comment cet État raciste ose parler de civilisation, de respect de l'autre et de paix lorsque ses troupes détruisent toute trace culturelle arménienne sur son territoire notamment dans la République autonome du Nakhichevan, province arménienne enclavée ? !

La terre du Karabakh est le berceau de la nation arménienne et la République du Haut-Karabakh, qui fête aujourd'hui ses vingt ans d'existence et d'indépendance, constitue le premier rempart de la sécurité physique des Arméniens dans le Caucase alors que la double menace turco-azerbaïdjanaise se renforce.

Peuple du Haut-Karabakh, la diaspora est avec toi de façon indéfectible et sans condition. Vive la République du Haut-Karabakh, Vive le peuple arménien


Conseil de Coordination des Organisations Arméniennes de France
Paris, le 2 septembre 2011

Histoire du Karabagh en savoir plus :
http://www.amis-du-karabagh.com/historique.htm

http://www.haut-karabagh.com/?p=58

 
 
  Tribune Libre
 
Accès tribune libre


 
  Informations
 
La question arménienne dans la Presse et l'édition internationale de 1878 à nos jours -

 


CCAF
Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France
118 rue de Courcelles
75017 Paris
contact@ccaf.info

 CCAF©2001-2016