Accueil Organisation du Conseil Dossiers Communiqués Liens Contact
 
  À la une
 


Les Français d’origine arménienne en colère

Après plus de 4 ans et demi de blocage, le Sénat a déclaré irrecevable la proposition de loi sanctionnant la contestation de l’existence du génocide des Arméniens, suivant en cela le rapport bâclé et partisan de la commission des lois.

Le CCAF dénonce ce vote qui laisse la communauté arménienne de France sans moyens de défense juridique face au négationnisme d’Etat de la Turquie qui pourra donc continuer à s’exporter sans entraves sur notre territoire. Car contrairement à ce qui a été indiqué dans ce rapport, il n’y a aujourd’hui aucun recours possible contre la rhétorique négationniste qui a repris de plus belle, dès aujourd’hui, dans certains sites turcs francophones. Nous mettons d’ailleurs au défi le rapporteur, M. Jean-Jacques Hyest de nous dire sur quelle base juridique nous pourrions, comme il l’a déclaré et écrit, attaquer les faussaires de l’histoire.

En réalité ce vote hypocrite, obtenu grâce à la mobilisation du parti majoritaire, exprime le recul du gouvernement qui a cédé aux pressions turques.

En tentant de ménager ses intérêts avec Ankara au détriment des droits des Français d’origine arménienne le gouvernement et le chef de l’Etat ont pris la grave responsabilité de laisser le champ libre au fléau négationniste, avec toutes les conséquences qui en découlent.

Le CCAF appelle l’ensemble citoyens d’origine arménienne, qui sont pour la plupart descendants des victimes du génocide à tirer les conclusions politiques qui s’imposent après cette forfaiture.



CCAF (Conseil de coordination des organisations arméniennes de France)
jeudi 5 mai 2011
 
 
  Tribune Libre
 
Accès tribune libre


 
  Informations
 
La question arménienne dans la Presse et l'édition internationale de 1878 à nos jours -

 


CCAF
Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France
118 rue de Courcelles
75017 Paris
contact@ccaf.info

 CCAF©2001-2016