Accueil Organisation du Conseil Dossiers Communiqués Liens Contact
 
  À la une
 


Communiqué

Paris, le 12 janvier 2011


A quelques jours du 10ème anniversaire de la promulgation de la loi sur la reconnaissance du génocide des Arméniens par la France en 2001, le Conseil de coordination des organisations arméniennes de France appelle les autorités françaises, les médias, les leaders d'opinions, les syndicats, l'ensemble des associations et les partis politiques à prendre des mesures fermes et concrètes contre le négationnisme du génocide des Arméniens, qui sévit notamment sur l'Internet en France. Plusieurs sites francophones, comme Turquie-news.com, Tête de turc.com, diffusent depuis des années sur la toile leurs mensonges dans la droite ligne du négationnisme d'État de la Turquie.

A plusieurs reprises, nous avons interpellé les pouvoirs publics sur la nécessité de lutter contre ces falsificateurs de l'Histoire au nom de la dignité des victimes et de leur descendance mais aussi par soucis de l'ordre public. Aujourd'hui, ces sites négationnistes ont franchi un nouveau pas dans la provocation et l'infamie en s'attaquant directement à l'un de nos responsables.

Un appel à la vindicte publique, sous forme de courrier adressé au Monde, signé par des représentants d'associations et une personnalité proches de la Turquie négationniste a été publié sur le site Turquie-news.com.

Cet appel s'en prend directement en France à ce citoyen français, directeur de publication d'un média franco-arménien à Paris, symbole de la liberté d'expression dans la République. Le CCAF voit aussi dans cette agression l'expression d'une menace des milieux nationalistes turcs contre nos citoyens français, notamment ceux d'origine arménienne.

Les risques d'escalade, de passage à l'acte et d'aggravation de la situation ne peuvent malheureusement qu'être favorisés par le laxisme en vigueur dans la répression du négationnisme, la loi pénalisant ce crime attendant toujours d'être discutée au Sénat. Il serait plus que temps que le gouvernement et les principales forces du pays prennent conscience de l'état de tension que génèrent ces manœuvres abjectes dans l'espace public français.

Nous demandons publiquement aux Sénateurs de droite, comme de gauche, d'adopter dans les meilleurs délais cette proposition de loi, qui à l'instar de la loi Gayssot pour la Shoah sera seule susceptible de mettre un coup d'arrêt à l'engrenage de cette violence intrinsèque à la nature même du négationnisme et inhérente à sa logique.
Nous n'avons plus besoin de promesses, mais d'actes concrets.

 
 
  Tribune Libre
 
Accès tribune libre


 
  Informations
 
La question arménienne dans la Presse et l'édition internationale de 1878 à nos jours -

 


CCAF
Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France
118 rue de Courcelles
75017 Paris
contact@ccaf.info

 CCAF©2001-2016