Accueil Organisation du Conseil Dossiers Communiqués Liens Contact
 
  À la une
 


Le CCAF et le Collectif Urgence Darfour contre lÂ’instauration dÂ’un front turco-soudanais visant Ă  faire Ă©chouer la justice internationale.

CCAF
Collectif Urgence Darfour

DĂ©claration Commune :
Le 20 février 2009.


Le Conseil de Coordination des organisations arméniennes de France (CCAF) et le Collectif Urgence Darfour (CUD) s’associent pour dénoncer toute tentative visant à remettre en cause le légitime cheminement de la justice internationale. A ce titre, le CCAF et le CUD condamnent toute possible alliance entre le régime soudanais et le gouvernement turc en vue de bloquer la procédure entamée par la Cour pénale internationale (CPI) contre les responsables des massacres au Darfour, et plus particulièrement contre le président soudanais Omar El-Béchir.

Ces derniers temps ont en effet été marqués par un rapprochement inquiétant entre les Etats turc et soudanais.

Tout d’abord, lors du sommet Turquie – Afrique du 18 au 21 août 2008, la présence à Istanbul d’El-Béchir constituait le premier déplacement à l’étranger du dictateur soudanais depuis l’annonce, quelques semaines auparavant, par le procureur général de la CPI, Luis-Moreno Ocampo, de sa requête de mandat d’arrêt contre le chef d’Etat soudanais pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide sur les populations du Darfour. Le CUD et le CCAF avaient été d’autant plus indignés qu’en marge de ce sommet, lors d’une conférence de presse tenue en présence du chef d’Etat turc, Omar El-Béchir avait fait siens les arguments négationnistes tenus par les autorités turques depuis des décennies pour nier le génocide arménien, redoublant ainsi de cynisme pour nier ses propres crimes contre les populations du Darfour :
« Si les chiffres étaient exacts, il devrait y avoir des fosses communes. Où sont-elles ? », avait déclaré le président soudanais sans susciter la moindre réaction de son homologue turc.

A la suite de la rencontre, ce 3 février 2009, entre le vice-président soudanais Ali Osman Mohammed Taha et le chef du gouvernement turc, le Premier ministre Reccep Tayyip Erdogan, le CUD et le CCAF souhaitent attirer l’attention sur l’éventuelle constitution d’une alliance entre la dictature soudanaise et un Etat négociant actuellement son adhésion à l’Union européenne.
Les deux organisations s’élèvent contre le rapprochement entre le régime turc, qui s’obstine dans son négationnisme à l’égard du génocide arménien, et le régime soudanais qui nie les centaines de milliers de morts, les viols, tortures et pillages résultant de sa politique génocidaire au Darfour. La Turquie ne doit pas aider Omar El-Béchir à échapper à la justice internationale. Le CCAF et le CUD, rappelant que l’absence de condamnation des régimes génocidaires et négationnistes ne peut que favoriser la perpétuation des pires crimes de masse, exigent que l’impunité cesse au Darfour.


 
 
  Tribune Libre
 
Accès tribune libre


 
  Informations
 
La question arménienne dans la Presse et l'édition internationale de 1878 à nos jours -

 


CCAF
Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France
118 rue de Courcelles
75017 Paris
contact@ccaf.info

 CCAF©2001-2016