Accueil Organisation du Conseil Dossiers Communiqués Liens Contact
 
  À la une
 


Manifestation jeudi 6 septembre à 18h30 devant l’ambassade de Hongrie à Paris


Le transfèrement en Azerbaïdjan et la libération immédiate du monstre Ramil Safarov, condamné en 2006 à la perpétuité avec une peine incompressible de 30 ans par la justice hongroise, constituent non seulement un encouragement à la barbarie, mais aussi une violation de toutes les règles du droit international en la matière, en particulier la convention de Strasbourg.

Le CCAF qui a déjà exprimé sa consternation quant à tournure scandaleuse prise par cette affaire, ne saurait la considérer comme sa conclusion définitive. Il appelle en particulier les autorités hongroises, qui ont dans le meilleur des cas agi avec une extrême légèreté dans ce dossier, à faire respecter leur propre décision de justice. Il leur appartient en particulier d’exiger de l’Azerbaïdjan, pour le moins, la mise sous les verrous de ce monstre qui s’était rendu coupable de l’assassinat à coups de hache, durant son sommeil, de l’officier Kourken Markarian, dans un stage de l’OTAN à Budapest.

La communauté arménienne de France, comme l’ensemble de la nation, qu’elle soit sur le sol national ou en diaspora, ne peut tolérer qu’à l’approche du centième anniversaire du génocide de 1915, le panturquisme continue à promouvoir aussi ouvertement l’entreprise d’extermination en oeuvrant pour l’impunité des crimes racistes commis contre les Arméniens.

La libération de Ramil Samirof est un déni de justice envers le lieutenant Kourken Markarian.

Elle est une violation du droit international.

Elle est un défi au droit à l’existence et à la liberté du peuple arménien.

Elle est une provocation à la récidive.

Il faut dénoncer cette situation honteuse et contraire à toutes les valeurs du Conseil de l’Europe, auquel appartiennent la Hongrie comme l’Azerbaïdjan.

Il faut exiger la réincarcération de Ramil Samirof et la poursuite de sa peine sous contrôle international.

Manifestation devant lÂ’ambassade de Hongrie,
78 avenue Foch
jeudi 6 septembre à 18h30
Métro Porte Dauphine


CCAF
Paris le 2 Septembre 2012

 
 
  Tribune Libre
 
Accès tribune libre


 
  Informations
 
La question arménienne dans la Presse et l'édition internationale de 1878 à nos jours -

 


CCAF
Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France
118 rue de Courcelles
75017 Paris
contact@ccaf.info

 CCAF©2001-2016