Accueil Organisation du Conseil Dossiers Communiqués Liens Contact
 
  À la une
 


L'Azerba√Įdjan vote l'immunit√© √† vie pour le clan Aliev, la communaut√© internationale doit condamner la dictature d'Aliev

Le Conseil de coordination des organisations arm√©niennes de France (CCAF) demande instamment √† la communaut√© internationale - en particulier √† la France, aux autres pays de l'Union europ√©enne, aux √Čtats-Unis et √† la Russie - de condamner l'Azerba√Įdjan et de prendre ses distances avec la dictature d'Aliev au pouvoir √† Bakou, apr√®s le vote du Parlement azerba√Įdjanais sur l'immunit√© √† vie pour le pr√©sident et son √©pouse. Ainsi, la dynastie Aliev ne pourra pas √™tre poursuivie pour des actes criminels commis durant toute son existence. Nul n'ignore la fortune amass√©e ill√©galement par le clan Aliev √† la t√™te de l'Azerba√Įdjan depuis 1993. Tout le monde sait ¬Ė gouvernements, ONG, m√©dias, opinions et partis ¬Ė que le clan Aliev s'est enrichi en abusant de son pouvoir et en trompant son propre peuple. Toute personne - opposant, simple citoyen, journaliste ind√©pendant - qui d√©nonce √† Bakou la corruption du syst√®me Aliev est harcel√©e par les autorit√©s.

Ce vote, obtenu √† une large majorit√©, intervient juste apr√®s les visites dans le Caucase du Sud de Hillary Clinton, la secr√©taire d'Etat am√©ricaine et d'Eamon Gilmore, pr√©sident en exercice de l'OSCE, vice-premier ministre et ministre des affaires √©trang√®res de l'Irlande. Ce qui en soi constitue un m√©pris pour la d√©mocratie et un camouflet pour les diplomaties occidentales. Pourquoi Am√©ricains et Europ√©ens, si enthousiastes lors de la chute de dictatures au Proche-Orient en 2011, se taisent face √† la dictature en Azerba√Įdjan ? Gaz et p√©trole emp√™chent-ils les Occidentaux de d√©noncer l'infamie au pouvoir √† Bakou ? La dictature d'Aliev viole tous les jours les valeurs europ√©ennes (d√©mocratie, droits de l'homme et humanisme) et constitue un cancer au coeur de l'Europe. Et pourtant, l'Azerba√Įdjan est membre de l'OSCE, du Conseil de l'Europe et signataire du Partenariat oriental avec l'UE. Nous appelons donc les Europ√©ens √† mettre fin √† cette mascarade d'Etat de droit sinon en expulsant l'Azerba√Įdjan de ces institutions, du moins en adoptant des sanctions contre ce pays dont la politique est une insulte aux valeurs europ√©ennes.

Aux Européens, notamment la France, pays qui co-préside le Groupe de Minsk chargé de régler le conflit du Haut-Kabarakh, de prendre les dispositions qui s'imposent pour exiger de Bakou qu'il se mette en conformité avec tout ce qui fait l'essence de l'Europe : paix, démocratie, droits de l'homme.

L'immunit√© √† vie pour la dynastie Aliev confirme, faut-il le rappeler, l'urgente n√©cessit√© de d√©fendre le droit √† la libert√© des Arm√©niens de la R√©publique du Haut-Karabakh. Jusqu'√† quand, la communaut√© internationale ne va pas prendre sa responsabilit√© de reconna√ģtre le droit aux Arm√©niens du Haut-Karabakh de ne pas vouloir vivre sous la dictature d'Aliev ?! Peut-on interdire √† une population si opprim√©e par l'Azerba√Įdjan le droit √† la vie, le droit √† la paix, le droit √† la dignit√©, le droit √† sa terre ?! La seule solution passe par la reconnaissance de l'ind√©pendance de la R√©publique du Haut-Karabakh.


Conseil national du CCAF
Paris, le 12 juin 2012.


 
 
  Tribune Libre
 
Accès tribune libre


 
  Informations
 
La question arménienne dans la Presse et l'édition internationale de 1878 à nos jours -

 


CCAF
Conseil de Coordination des organisations Armťniennes de France
118 rue de Courcelles
75017 Paris
contact@ccaf.info

 CCAF©2001-2016