Fragments d’Arménie
jeudi 3 septembre 2009, par Lionel Labosse

L’Arménie et les Arméniens me passionnent pour une raison qui rend perplexe mon psychanalyste. C’est dire si je ne vais pas tenter de me justifier. Bon, allez, peut-être ces deux rescapés, frère et sœur sans descendance, à qui mes parents ont racheté la maison de mon adolescence, dont le jardin était dominé par un superbe abricotier, symbole, comme les grenades, du paradis perdu, du fait d’une erreur sur l’origine de l’arbre perpétuée par son nom scientifique (prunus armeniaca). Bref, j’ai visité l’Arménie, disons la République d’Arménie, en août 2009.

Lire la suite