Les Éditions Perrin publieront à la rentrée 2009, un ouvrage de Didier Daeninckx, dont le héros est Missak Manouchian.

Se déroulant en 1951, ce roman, enquête d'un journaliste sur la personnalité de Missak Manouchian, nous ramène à une période trouble de la résistance. Il en émerge le portrait magnifique d'un héros issu d'une population immigrée, qui s'engagea totalement dans la résistance au nazisme.

21 février 1944. A quelques heures de son exécution par les Allemands, Missak Manouchian écrit une lettre bouleversante à sa femme Mélinée.

Janvier 1955. Louis Dragère, journaliste à L'Humanité, est missionné par le parti communiste pour retracer le parcours de ce héros de la Résistance à Paris. C'est ainsi qu'il exhume l'ultime lettre de ce communiste arménien engagé, qui contient de nombreux points de suspension, preuves d'une curieuse censure.

De rencontres en découvertes d'archives inédites, Dragère comble les blancs au fur et à mesure d'une enquête passionnante où se croisent Jacques Duclos, LouisAragon, l'ancien chef des Francs-tireurs et partisans CharlesTillon, le peintre Krikor Bedikian ou encore Henri Krasucki. Et se dessine peu à peu le profil étonnant d'un homme bien éloigné de l'image véhiculée par l'Affiche rouge.

Daeninckx joue à la frontière ténue qui sépare le romancier de l'historien. 11 signe ici le premier livre consacré à la mémoire d'un personnage encore trop peu honoré, Missak Manouchian, héros d'une population immigrée engagée dans la Résistance.

Editeur : Perrin, Paris, France
Prix : 17.00 €
ISBN : 978-2-262-02802-2
GENCOD : 9782262028022
 

site officiel
http://www.manouchian.org/
voir aussi : Morts pour la France
Lettre à Mélinée.

Parallèlement, le 23 septembre prochain sortira en salles le nouveau film de Robert Guédiguian, L'armée du crime, consacré aux mêmes évènements.